FR / EN  



Pierre Bonnard


11 juin - 14 novembre 1999



Après la rétrospective consacrée à Paul Gauguin en 1998, qui a connu un immense succès, la Fondation Pierre Gianadda présente, du 11 juin au 14 novembre 1999, l'œuvre d'un artiste qui s'est toujours réclamé de cette filiation et qui est essentiel à la compréhension de l'art du XXe siècle: Pierre Bonnard.

La place de Pierre Bonnard est déjà inscrite dans l'histoire, mais son œuvre prépondérante reprend, à l'aube d'un nouveau millénaire, une acuité nouvelle, lui qui déclarait à la fin de la deuxième Guerre mondiale: "J'espère que ma peinture tiendra, sans craquelures. Je voudrais arriver devant les jeunes peintres de l'an 2000 avec des ailes de papillon".

Contemporain d'Henri Matisse, mais aussi de Claude Debussy et de Marcel Proust, la force de la nouveauté chez Pierre Bonnard tient à l'intensité de l'interrogation sans fin qu'il mène sur la couleur, la lumière et l'espace. Les sujets les plus simples, la vie quotidienne, les êtres chers qui l'entourent forment l'essentiel d'un répertoire qui semble voué à protéger une apparente quiétude. La force de la nouveauté nimbe cependant son œuvre dans sa totalité.

D'une autre manière que Claude Monet, son voisin à Vernon, il interrogera à l'infini, dans une répétition désirée et revendiquée, des sujets qui paraissaient déjà analysés et étudiés dans leurs moindres détails. La vérité sera toujours au rendez-vous dans ces scènes de la vie de tous les jours, du corps lumineux de Marthe, la femme tant aimée, dans ces intérieurs où le temps semble suspendu, immatériel, fixé sous des angles neufs, de manière insolite mais vivante, dans un déséquilibre apparent, toujours dans l'apothéose de la couleur.

Pierre Bonnard maintient à l'évidence un dialogue avec la peinture et demeure dans la modernité de cette fin de millénaire une référence pour les jeunes créateurs.

Il déclare: "Presque tout l'art de la peinture consiste à éclairer et foncer les tons sans les décolorer".

Ce pouvoir singulier qu'il attribue à un travail encore artisanal en fait pourtant l'un des peintres majeurs de son temps qui questionne avec humilité, mais aussi avec grande sophistication, la peinture, synthèse éblouissante de toute une vie. Depuis ses premières peintures, ancrées dans un XIXe siècle finissant, le passage à l'étonnante période Nabi en compagnie de son ami Edouard Vuillard donne vite à Pierre Bonnard une liberté nouvelle.

Une indépendance totale l'habite vis-à-vis de tous les mouvements qui marquent ce début de siècle. Il connaît et reconnaît les découvertes de ses contemporains, mais il effectue un parcours exceptionnel et solitaire afin de maintenir un dialogue sans fin avec ce qui fait sa vie, la peinture.

L'exposition de la Fondation Pierre Gianadda présente le parcours de ce peintre atypique et pudique qui force le respect par sa détermination presque insolente à mener une analyse salutaire qui le hisse au tout premier plan des novateurs de notre temps.

Des œuvres de toutes les époques de sa vie, illustrant cet itinéraire sans faille, proviennent des plus grandes collections publiques, notamment : Musée Pouchkine à Moscou, Musée des Beaux-Arts du Canada, Tate Gallery à Londres, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, Musée de Grenoble, Musée d'Albi, les Fondations Thyssen-Bornemisza à Madrid et Maeght à Saint-Paul... D'importantes collections privées, européennes et américaines, contribuent également à donner une sonorité particulière à cette exposition qui regroupe plus de 120 oeuvres : peintures, aquarelles, dessins, gravures et sculptures.

M. Jean-Louis Prat, commissaire de l'exposition Bonnard, a déjà organisé trois expositions à la Fondation Pierre Gianadda qui toutes avaient remporté un vif succès: Braque en 1992, Nicolas de Sta"l en 1995 et Miró en 1997.

Le catalogue de l'exposition Bonnard est largement documenté avec des textes de présentation, biographie, bibliographie ainsi que des notices pour toutes les oeuvres exposées reproduites en couleurs (CHF 39.-, environ € 27.-).

Commander le catalogue





 

Bonnard
Nu gris de profil
Huile sur toile Vers 1936 114 x 61 cm Collection particulière


Bonnard
Les Cerises
Huile sur toile 1923 58.5 x 57 cm Collection particulière (Courtesy Galerie Nathan, Zurich)


Bonnard
La glace du cabinet de toilette
Huile sur toile 1908 120 x 97 cm Musée d'Etat des Beaux-Arts Pouchkine, Moscou


Bonnard
La Promenade
Huile sur carton 1900 38 x 31 cm Collection particulière, France