FR / EN  



Icônes russes

nationale Tretiakov de Moscou



18 novembre 1997 - 18 janvier 1998
chaque jour de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h.


La Fondation Pierre Gianadda à Martigny présente, du 18 novembre 1997 au 18 janvier 1998, une grande rétrospective d'icônes russes. Ainsi, après les expositions "Chagall - les années russes" en 1991 et "Larionov et Gontcharova" en 1995, la Fondation propose un retour aux sources de l'art russe.

A cette occasion, la Galerie Tretiakov - Musée national d'art russe à Moscou ouvre ses fonds incomparables d'art ancien et propose un ensemble unique et complet d'icônes du XIVe au XIXe siècle. L'art russe manifeste alors son originalité par rapport au modèle byzantin et développe une création foisonnante. Thèmes classiques (Jugement dernier, Nativité, Baptême du Christ...), sujets rares (Vie de saint Macaire, Intercession, Trinité...) et Vierges miraculeuses illustreront les écoles et les styles des différentes régions de Russie.

Les icônes du XIVe au XVIe siècle des régions de Pskov, Novgorod, Moscou et Iaroslavl constituent le moment fort de cette manifestation. La sublime Dormition Bleue - présentée pour la première fois hors de Russie - illustre l'art de cette période et sa quête de l'harmonie céleste. Le XVIIe siècle est représenté par les peintres du Palais des Armures, dont le style est dominé par le modelé en clair-obscur des figures. L'icône de la Sainte Face de Simon Ouchakov, pour sa première présentation en "Europe ", attirera particulièrement l'attention par l'expression humaine et charnelle du Christ. Les icônes des XVIIIe et XIXe siècles s'ouvrent, quant à elles, à de nouvelles influences : le message spirituel des icônes originelles est délaissé au profit de recherches stylistiques développées. Aussi les soixante icônes qui seront présentées à Martigny permettront-elles au public d'apprécier à sa juste valeur la profondeur spirituelle et la valeur esthétique de cet art.

Jamais, à ce jour, autant d'œuvres, et de cette qualité, n'avaient été prêtées par la célèbre galerie russe. Quelques objets sacrés, présentés dans des vitrines, compléteront cette exposition. "Les icônes sont plus que des œuvres d'art. [...] Quelque chose de ces images sévères nous attire et nous retient sur place. [...] Leurs doigts pliés en un geste de bénédiction nous invitent, en même temps qu'ils nous tiennent à distance " (Troubetzkoï). Les visiteurs pourront vérifier l'exactitude de cette analyse en parcourant l'exposition organisée par la Galerie Tretiakov en cette année de la célébration du 850e anniversaire de la naissance de la ville de Moscou, mais également à l'occasion du 20e anniversaire de la Fondation Pierre Gianadda.

Différents essais, signés par des spécialistes, viennent enrichir le catalogue. Présentation de la collection de la Galerie Tretiakov (Mme Iovleva, Mmes Oukhanova et Bekeneva), exposé développé sur l'art et l'influence des icônes (M. Jean-Claude Marcadé), approche scientifique de la restauration (Mme Gra) et répertoire iconographique fouillé (notices) offriront des lectures diverses et riches de cet art incomparable. (CHF 45.-, environ € 30.-).

Commander le catalogue





 

Miracle de l'archange Michel sur Florus et Laurus
Début XVIe siècle Novgorod 67 x 52 cm Ancienne collection A. V. Morozov Acquis en 1930 (inv. 14558)


La Sainte Face,
peinte par Simon Ouchakov 1678 53 x 42 cm Provient de la ville de Smolensk Acquis en 1936 (inv. 30531)


Le miracle de Georges terrassant le dragon
Fin XVe - début XVIe siècle. Moscou 89 x 67 cm Provient du village de Chenkoursk, région de Vologda. Acquis en 1965 par la donation de l'écrivain Iouri Arbat (inv. DR 168)